CONFERENCE A BRUXELLES ICONES ET IMAGE NUMERIQUE

Conférence de Son Excellence
l’Evêque Maxim 
hiérarque du Patriarcat de Serbie aux États-Unis 
Professeur à la Faculté de Théologie de l’Université de Belgrade  

Icône et image numérique. La Vérité dans l’Art

lundi 20 février 2017 à 19h30

Église des Dominicains 
Avenue de la Renaissance 40 1000 Bruxelles

Sous l’égide de la Métropole Orthodoxe de Belgique (Patriarcat Œcuménique) 
en collaboration avec Diavlos 

http://www.orthodoxia.be/Documents/2017/OrthodoxosLogos02_2017.pdf

 

 

texte de la  conference      distribué    sur place  (  en anglais )20170221173950639 220170221173950639-2.pdf (1.27 Mo)

Quiconque vénère une icône vénère en elle une réalité qu’elle représente.» Ainsi s’exprimèrent les pères conciliaires.

«L’icône est une nécessité essentielle pour le culte. Sergueï Boulgakov écrira : « …C’est en effet un lieu de présence de la grâce, comme une apparition du Christ. On prie devant l’icône du Christ comme devant le Christ lui-même.» 

L’icône du Christ nous permet de contempler, à travers le visage du Verbe de Dieu incarné, le mystère de l’Incarnation, celui qui est « et le chemin, et la Vérité et la Vie » (Jn 14,6)

Dans notre monde post méta-moderne, où l’image a pris une place prépondérante et où le numérique a bouleversé les fondements mêmes de la notion de communication, il serait opportun de marquer un temps d’arrêt et de réfléchir à l’impact que cela présuppose sur notre relation à l’Autre, frère et sœur par l’image à notre Créateur.

Son Excellence l’Evêque Maxime (Vasiljevic), Evêque du Patriarcat du Diocèse Occidental des USA est professeur à la Faculté de Théologie de l’Université de Belgrade.

L’Evêque Maxime est porteur d’une Licencie en Théologie de l’Eglise Serbe Orthodoxe en 1993. En 1996, il complète son Master de Théologie à l’Université d’Athènes, et trois ans plus tard, en 1999, à la même université, il défend son doctorat dans le domaine de la dogmatique et de la patristique. Il travaille sur son post-doctorat pendant un an à Paris et à la Sorbonne, 2003-2004, en Histoire Byzantine et en Théologie. Pendant ce temps, il s’attèle à la théorie et à la pratique de la peinture sous la guidance d’A. Pinkas à l’Académie Française des Beaux-Arts de Paris. Il parle le grec, le français, le russe et l’anglais.

Nous sommes heureux de pouvoir l’inviter dans le cycle de conférences “Parole Orthodoxe”, où il interviendra sur le sujet : 

«Icône et image numérique. La Vérité dans l’Art».

une publication de Orthodoxe Metropolis  of  Benelux 

 

 
×