INTRODUCTION

Mon parcours

 

Pendant plus de 20 ans  ma destination favorite  pour les vacances a été la Grèce.  Au cours de mes voyages j'ai toujours  été  attirée  par  la Grèce loin des  images "cartes postales "  loin de la Grèce des catalogues touristiques, la Grèce hors des sentiers battus :  les petits villages, les iles en dehors de sentiers battus.  En sillonant le pays  j'ai bien sur aussi consacré  du temps à  la découverte de ses ruines antiques  mais surtout  les villages qui présentaient des sites remarquables, un folklore  musical et chorégraphiques bien vivant,  des chapelles  familiales et  monasteres  byzantins  ou  de petits musées locaux  dédiés à  l'art byzantin. 

J'ai particulièrement apprécié  les régions  telles que les Météores, le Magne,  la Chalcidique ,  la Macédoine  près de Kastoria et Veria   et les iles de Patmos, Chios  et Nissyros ainsi que le Sud  de la Crète.

Les musées byzantins d'Athenes , de Thessalonique, de Kastoria et Veria, de Patmos  restent   bien présent dans ma mémoire et dans ma  bibliotheque puisque au retour de chaque voyage je ne manquais de compléter ma collection de cartes et livres consacrées aux icônes .

De plus il faut aussi ajouter que dans ma famille nous avons toujours été attaché  aux partages oecuméniques,  notre famile était  présente  lors  de la premiere installation de l'église orthodoxe de Molenbeek st Jean  rue des Etangs Noirs et la  musique liturgique orthodoxe grecque et russe a toujours fait partie de la discographie de mon papa.

En 1994   mon père et moi  participons à  un premier  stage de chant liturgique animé par le Père Gouzes  à l'abbaye de   Sylvanes ( sud  Aveyron -  France)  ce fut aussi  l'occasion d'une première rencontre et partage lors des repas avec les stagiaires d'iconographie  d'Eva Vlavianos. Je n'oublierai  jamais  mes amis  Janine et  Christian.

En 1996-97  ma vie professionnelle  bascule  en quelque  sorte et pour me remettre de ce choc,  je  passe  plusieurs semaines à  Sylvanes en repos.  Pendant mon séjour  je retrouve  les stagiaires d'iconographie d' Eva.  Les contacts sont chaleureux je découvre petit à petit  la technique   et  je sens grandir en moi  ce désir de m'initier et cet appel.Eva  me lance une perche en me donnant la brochure avec le matériel et les prochaines dates de stage à  Sylvanes.

En septembre 1997 je retourne à Sylvanes et participe à  un premier stage. Je rentre très heureuse  avec  ma premiere icone de la Vierge  ( celle que j'appele modèle de Sylvanes). Mon amitié avec  Daniele et  Renée est née  lors de ce stage.

Ce stage sera  suivi  de nombreux stages à l'abbaye de Sylvanes puis  en région parisienne  d'abord à Chatillon  puis à Boulogne Billancourt  dans une salle paroissiale de l'église Ste Thérese de l'Enfant Jésus.

Comme Sylvanes était  un peu loin,  en 1997  j'ai aussi cherché un lieu de travail à Bruxelles et c 'est ainsi que j'ai rencontré Soeur Macrine.  J'ai ainsi  travaillé pendant  plusieurs années dans le petit appartement occupé  par Soeur Macrine ( élève de Bernard Frinking).  J'ai aussi accompagné Soeur Macrine et 2 autres stagiaires pour un magnifique  "pélérinage" icones en Grèce : nous avons visité  plusieurs communautés notamment aux Méterores et à  Patmos et  pénétrer dans les ateliers de moines et moniales iconographes. Je garde  un souvenir  ému  de la célébration des Vêpres de la fête de Tous les Saints  au calendrier orthodoxe  (  la semaine apres la Transfiguration )  au monastere de Varlaam aux Méterores et les echanges avec les moniales  dans l'atelier  d'icones au monastere de st Stefanos, notre séjour;   St Jean Makrinos  et  la visite  de Patmos  où nous avons rencontré Soeur  Kassiani  qui  avait pris  la releve de Soeur Olympia  trop agé  pour poursuivre  son travail.  

L'atelier de Soeur Macrine  était  au dessus  de  la chapelle de la  Fraternité des  Douze  Apotres  nous pouvions donc  venir régulierement a la chapelle lors de nos séances. Depuis Soeur  Macrine est repartie en France. Elle organise  encore  certains stages en Lozère.

 

Avec le temps  suis je autonome ?   Non  je crois  que  malgré les années il reste important de se mettre  à  l'école d'un" maitre" .  Les  stages  a  Sylvanes,  le  Bec Helouin, Chatillon  puis  Boulogne  se  sont  succédés depuis   maintenant   20 ans  et   dans la mesure  de mes  disponibilites  et  possibilites  je  continue a me  rendre  régulierement  en  region parisienne pour   travailler avec  Eva  Vlavianos. Chaque nouvelle  icone  est  une  découverte  remplie  de difficultés  à  vaincre En fonction des sujets  et les difficultés  du modèle il est faut  suivre les conseils et les recommendations. De plus   travailler de temps en temps dans un atelier  cela reste tres stimulant.

J'apprécie énormement ces week ends  à   Boulogne  dans l'une des  salles sous l'église ste Therese de l'Enfant Jésus . C'est une paroisse bien vivante  et le curé actuel  est fort attaché  aux  Icônes : mystère  du  transcendant  qui nous unit  pleinement au  Christ réssuscité.

Certains  me  disent  parfois    il  y  a  aussi  des  ateliers  et  stages  d'icones  en  Belgique  pourquoi aller  a  Paris.   Peut  etre   en  effet  mais  comme  je  l'ai  dit  et  le  repete  il  est  important  de  travailler avec  un " bon  maitre"  et  choisir  de bon modèle dans la tradition.  L'enseignement  d'  Eva  et  sa  grande experience me  permet  de grandir  et  la tradition  iconographique  byzantine  grecque  sont  pour  moi   la meilleure  maniere  de  prier  et   transmettre ma  priere  par  l'icone 

Pour   terminer   cette  introduction  a  ce  site  personnel  consacré  a  mes  icones  et  ma  passion,   il  n'est  pas  le  reflet  du  travail  et   l'enseignement  en tant  que  tel   de mon  professeur  mais  le  fruit  de ma  recherche  personnelle  et  mon  desir  personnel  de partager  ma  passion.  

Reproduction   et  partage  de  photos  non  autorisés

 

 

 

 

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ajouter un commentaire