L ICONE DANS LA LITURGIE

L'icône dans la liturgie 

en particulier dans la liturgie orthodoxe

De même que le peintre d'icônes, l'iconographe, ne peut exécuter son oeuvre qu'en s'aidant de la prière et de la méditation des textes sacrés, de même l'icône exerce aussi une fonction dans la liturgie : elle fait surgir la Présence personnelle et sanctifiée, elle devient un sacramental de la Beauté qui existe en Dieu, elle est une invitation pour celui qui la contemple d'imiter le modèle qui se propose devant ses yeux de chair en suivant l'exemple qu'il peut saisir avec les yeux de son coeur. La liturgie elle-même est une icône de la liturgie céleste : les fidèles, rassemblées pour la sainte liturgie, sont eux aussi l'icône des Chérubins, ainsi qu'il est chanté dans l'hymne du Cherubikon : Nous représentons mystérieusement les Chérubins et nous chantons à la vivifiante Trinité l'hymne trois fois sainte . Par les icônes, la Trinité sainte, ainsi que les anges et les saints prennent part à la liturgie terrestre : dans l'église, tout est attente des mystères divins qui se réalisent dans l'eucharistie, signe des signes de la Présence de Dieu au milieu de ses fidèles.

 

Si dans l'église catholique  la place de l'icone dans la liturgie n'a pas été pleinement  retrouvée, cela reste  néanmoins  un  élément important à  ne  jamais oublier.  N'oublions  pas  l'importance du modèle   et  de choisir  un  beau modèle   pour la prière.

 

Ajouter un commentaire

 
×