Créer un site internet

Une mesaventure a partager

 

En dehors  du  bilan  positif  de  cette  premiere  a  l'atelier  icones  je  voudrais  aussi partager  une  mésaventure  qui  prouve  qu'il faut  vraiment  rester  vigilant    et  ne  rien faire dans la précipitation

Pendant  l'ouverture   de l'atelier   du  22 au  27  aout    assez  peu  de visiteurs mais  voila  que  le  vendredi 27 aout  il  m'est arrivé  une  pénible  aventure  que  j'aurais  aimé  ne pas de voir  partager

Voila  que  le  le vendredi  27 aout  mon pere et moi  nous  nous prenions la  route  pour  Sylvanes pour  retrouver nos amies bulgares et leurs  stagiaires à 16h, un couple voyageant en camping  car  cherchent  l'atelier.  Il  est  environ  15h. Je décide de leur  ouvrir  l'atelier  pour  une visite  rapide Nous avons environ 30 min devant nous. Ce couple  se montre  tres  intéressé  par mon  travail ( encouragements  laissés  dans le  livre d 'or) fait  mine de choisir  plusieurs  icones a  petit  prix  (  50 euros ), souhaiterait  acquerir  ma  derniere  icone  non vernie  de la  Transfiguration (  je  ne  cede pas )  puis  choisi  l'icone  du  Christ (  collection  privée ).

Devant  l'insistance et  leur interet   je decide   de  vendre  cette  icone du  Christ   au   bois  creusé  et  or    au prix de  200  euros.

Tout  s'accelere  un  peu  vu  l'heure  pour  pouvoir  rejoindre  mes  amis.  

Mr et Mme  Baiocchi  de  Martigues  me  remettent  un chèque.  Et  c'est la  que  le  sort  s'acharne : je  n'ai pas mes lunettes pour lire  le  chèque ni l'adresse (  restees  dans la  voiture  sur le parking  de l'eglise),   je  range  le  cheque  sans  y preter plus d'  attention   (grosse  erreur  de ma  part  du  a la precipitation)

C'est  plus tard  que  je  note  avec stupeur " l'arnaque "   due  a la  précipitation  :  le  montant  du  chèque  est  de 50 euros.

Oui   je  parle  bien  d'une arnaque  :  quand  on  s'interesse  d'abord  à  plusieurs  icones a  50 euros  faisant mine  de vouloir  en acheter une  ou  plusieurs  a  ce prix  puis  que le  choix  se  fixe  sur  une  icone a  200  euros 

faire un chèque  de  50 euros   c'est une arnaque

 

Les courriers   envoyés  sont  pour tenter  de  recuperer   la  difference   sont  restés  sans  reponse  depuis  le  27 aout 

 

Bien triste  d'avoir  du  me séparer  de  cette  icone  dans de telle  circonstance   et  en  outre  de ne  pas  pouvoir  aider une 4e association  par  cette  vente.  

 

Si vous connaissez  ces  personnes  ou  que  vous  croisez  leur  chemin  mefiez  vous  d'une  part  ou  votre aide  pour solutionner  ce litige sera  tres  appréciée.

 

Les icones  ne  sont  pas  des  oeuvres d'art    que  l'on peut  acquérir  malhonnetement   c'est un lien  de prière  entre le  saint  ici  le  Christ,  celui  qui  le  regarde et  prie  et  celui  qui  l'a  peint en priant.  Ce  ne  sera  pas  le  cas  sans doute  pour Mr et Mme  Baiocchi

Img 717

 

 

 

 
×